Et puis, revenir.

Il y a trois ans, bientôt, je décidais que ça suffisait cette vie, qu’il fallait aller voir ailleurs. Je quittais la bien-aimée Paris et j’embarquais pour l’Écosse. Une expérience d’un an pour tenter d’apprivoiser la langue et me forger ma nouvelle citoyenneté de « voyageuse qui peut aller partout, maintenant qu’elle peut parler anglais. » J’avais alors tenté de raconter quelques bribes de ma vie écossaise sur ce blog. Avec du recul, j’ai parfois manqué d’honnêteté dans le récit de cette année à l’étranger. Aujourd’hui, en faisant renaître ce blog, je souris car ce que je pensais être une année tremplin vers une vie de voyages… S’est finalement révélée être le point de départ vers la certitude que c’est dans mon pays que je veux vivre. En tous cas pour l’instant. Je n’ai pas eu le coup de foudre pour l’ailleurs, au point de ne plus vouloir revenir. Au contraire, depuis cette année là, j’ai repensé ma façon d’envisager le voyage. Alors je ne sais pas pourquoi, mais ce soir, tiens, j’ai pensé : reprendre ce blog, pourquoi pas ? L’idée est juste d’y raconter des histoires courtes, le quotidien.

0
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.