Le Service Volontaire Européen, c’est quoi ?

Pour qui souhaite partir à l’étranger, il existe une ribambelle de possibilités. Parmi elles, je me suis intéressée au Service Volontaire Européen (ou SVE, pour les intimes).

C’est dans ce cadre que je me retrouve donc aujourd’hui en Écosse. Comme j’ai remarqué que le SVE était un programme assez peu connu, je vous dresse un petit portrait.

C’EST TOUT SIMPLEMENT DU VOLONTARIAT EN EUROPE.

Oui. Le SVE est un programme qui fait partie d’Erasmus+. Car à côté du programme Erasmus qui vous permet de partir étudier à l’étranger, il existe également d’autres versants destinés à l’éducation des jeunes.

Le SVE est donc entièrement financé par l’Union Européenne. Le topo que l’on nous présente et qui m’a tapé dans l’oeil, c’est la possibilité d’effectuer une mission d’intérêt général dans un pays de l’Union Européenne ou avec d’autres pays partenaires. L’intérêt général, ici, c’est s’impliquer et participer à des projets culturels, sportifs, artistiques, environnementaux, de développement, liés à la jeunesse ou à l’aide social. Tout ça au sein d’une association, d’une ONG ou d’un organisme public à but non lucratif. Bref, un truc qui à mon sens sonne vraiment bien.

Pour vous donner une idée des missions, cela peut être :

  • créer un centre d’accueil pour les sans-abri
  • travailler au sein d’une école primaire
  • créer un projet de collecte pour le recyclage
  • participer à la rénovation d’un monument

Les projets durent de 2 mois à 12 mois et souvent, ce sont les expériences longues qui sont privilégiées (+ de 6 mois donc).

COMBIEN ÇA COÛTE ?

Le gros plus, c’est que réaliser un SVE est entièrement GRATUIT! Votre organisation d’accueil couvre tous vos frais de logement, assurance, transport et nourriture. Vous disposez aussi d’une petite somme allouée chaque mois pour les sorties, nommée « argent de poche » dans le jargon. Cette somme varie selon le pays d’accueil.

C’EST POUR QUI ?

Le SVE est ouvert à tous les jeunes de 17 à 30 ans. Aucun diplôme n’est demandé, ni niveau de langue, ni même compétence. Donc, si vous souhaitez partir dans un pays anglophone et si comme moi vous ne pouvez pas alignez deux phrases, c’est possible!

S’armer de patience peut également aider car planifier un départ en SVE demande souvent 6 mois. Mais pas tout le temps, comme le confirme mon expérience.

EST-CE QUE C’EST BIEN ?

Pour l’aspect critique, on repassera. Il n’est encore pas l’heure des bilans pour ma part. Je vous donnerais un ressenti plus transparent à la fin de mon expérience. Sachez cependant que :

  • C’est une expérience intéressante à faire valoir sur un CV. Les brochures de l’UE parlent d’une « expérience de citoyenneté active en se rendant utile aux autres ». Information non objective mais allons, ça donne envie tout de même.
  • La plupart des organisations proposent aux volontaires de recevoir des cours de langue.
  • À la fin de la mission, un certificat Youthpass est délivré. C’est un document qui fait état de toutes les compétences que vous avez développé pendant votre mission.
  • Pas inutile à savoir, chaque trimestre engagé dans le Service Volontaire Européen compte pour la retraite.
COMMENT PARTIR EN SVE ?

Lorsque l’on dispose des bonnes informations, tout est beaucoup simple ! J’ai répertorié mes conseils pour trouver votre projet SVE dans cet article.

LES PETITS LIENS

Si vous souhaitez avoir plus d’informations, je vous invite à visiter ces liens :

ErasmusPlus
Site de la jeunesse du gouvernement
Le Portail européen de la jeunesse

0
6 réponses sur “ Le Service Volontaire Européen, c’est quoi ? ”
    1. Merci Sarah! J’adore votre blog, c’est une vraie mine d’or sur la vie en Écosse.
      Tu souhaiterais faire un SVE dans un autre pays? En tous cas je pense que c’est une bonne expérience 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.